Sélectionner une page

Photographier Victoria Harbour

Christophe Bruynix

1 janvier 2019 | 0 commentaires

A Hong Kong, impossible de ne pas photographier Victoria Harbour, la vue la plus célèbre de la ville. Même quand vous n’essayez pas, vous la retrouvez sur les trois quarts de vos images, quelque part dans le fond.

Victoria Harbour, la Baie Victoria en bon français, est le bras de mer qui sépare l’île principale de Hong Kong de la presqu’île de Kowloon. C’est le coeur économique de la ville, recouvert d’innombrables navires, ferries, bateaux-usines, paquebots de croisière, et bordé par le centre des affaires dont les immeubles forment la skyline caractéristique.

La Baie est une mine d’or photographique. Le ciel changeant, la course du soleil, le ballet permanent du trafic maritime, les light shows, les feux d’artifices offrent d’innombrables variations de la vue. Si je n’avais pas voyagé accompagné, je me serais posté sur le Kowloon Public Pier pour en capturer tous les mouvements et les nuances du lever du soleil aux illuminations nocturnes.

D’où photographier la Baie ?

Le lieux est peut-être très touristique, encombré et monétisé, mais le panorama de Victoria Peak reste le meilleur point de vue sur la totalité de la Baie. En sortant des sentiers balisés, on peut trouver des immeubles à proximité pour faire le malin avec photos “rooftop by night”.

Que ce soit sur l’île ou sur le continent, tous les hôtels de luxe offrent une vue depuis leur restaurant ou leur bar. Nous avons testé le Café Gray de l’Upper House, le bar du Sheraton et le Felix au sommet du Peninsula.

En fonction du recul désiré, on peut photographier la skyline qui borde l’île de Hong Kong depuis la grande roue Observation Wheel, depuis un navire qui traverse la baie, ou depuis tous les points de vue qu’offre le front de mer du quartier de Tsim Sha Tsui à Kowloon.

Quand photographier la Baie ?

Le moment le plus évident est la nuit, lorsque la skyline est illuminée: vue carte postale garantie. Il faut néanmoins faire attention car techniquement c’est loin d’être évident d’éviter les flous et les taches de lumière. Un pied est plus que recommandé.

La fin de journée est mon moment préféré. Le soleil met une heure à descendre sur l’horizon. Les immeubles se teintent d’or puis d’orange puis le ciel s’embrase. Les locaux apprécient aussi et se pressent sur les jetées publiques et les terrasses de Harbour City pour prendre leur selfie, un sport très pratiqué dans la région.

En journée, la lumière est très changeante et, climat tropical oblige, peut passer du clair à l’orage en un instant. Un ensoleillement complet est rarement intéressant. Par contre un ciel tourmenté donne de très bons effets.

La skyline de Hong Kong depuis la jetée du Star Ferry

La gare routière de Tsim Sha Tsui 

La vue depuis Victoria Peak. Encore plus spectaculaire le soir, mais nous n’avons pas pu caser la visite nocturne dans notre planning.

Le début de la descente du soleil sur l’horizon.

L’instant Martin Parr: la foule se masse sur les jetées pour assister au coucher du soleil.

Comme des dizaines d’autres sur les terrasses de Harbour City, ce couple profite du coucher du soleil pour reproduire ce grand classique d’instagram.

Quelques jours avant notre arrivée, l’ouragan Mangkhut avait traversé la ville. Il restait peu de traces de son passage, sauf sur le front de mer où les auvents avaient subi le choc.

La vue depuis le Café Gray

Les quais d’embarquement côté Hong Kong. Les voiles rouges appartiennent à ce qui semble être le dernier sampan de la baie, une attraction pour touristes.

Mon point de vue préféré reste le Star Ferry. En plus d’offrir un très bon point de vue, traverser la Baie en Star Ferry s’est révélé le meilleur moment de mon expérience hongkongaise. Un acte simple, presque trivial, mais au milieu de la frénésie constante, ces 10 minutes apportent une coupure sensorielle et la distance nécessaires pour apprécier la ville, son histoire et sa transformation. La compagnie utilise encore de vieux navires de l’époque britannique. Touristes et locaux se mélangent sur les bancs de bois. Alors que la jungle urbaine la plus active du monde s’agite au loin, le temps s’arrête. 

Celle que j’aime profite de la vue sur la Baie pendant le voyage en Star Ferry

Dans le Star Ferry

On peut aussi traverser la Baie avec le métro qui passe sous la mer. Mais c’est un autre style.

Une histoire de trois villes

Hong-Kong, Singapour, Macao: trois expériences très intenses, même si très différentes. Avant de tirer les enseignements de ces 16 jours de voyage, voici une petite introduction sur ces trois villes incroyables.

Les Highlands sous la pluie

Photographier les Highlands battus par la pluie et le vent et avec un oeil en moins, ce n’est pas forcément évident.

People make Glasgow

Ne vous fiez pas à l’air décrépit de Glasgow. Portée par sa population énergique, c’est une ville débordante de vie, créative et diablement photogénique !

Newsletter

Voulez-vous recevoir nos articles et des contenus originaux directement dans votre mail?
Inscrivez-vous à notre newsletter!

Vous êtes inscrit !

Pin It on Pinterest